Le Plan d'actions pour le Val-d'Oise

Économie & Aménagements

 
 
Économie & Aménagements

Sont ici présentés les grands axes de la thématique "Économie & Aménagements" du Plan d'actions pour le Val-d'Oise

  • Implantation d’une extension du MIN de Rungis et création d’un pôle d’attractivité autour de l’alimentation, des circuits courts et de l’agriculture de proximité.
    rungis
  • À travers le projet Agoralim, la Semmaris, société gestionnaire du marché d’intérêt national de Rungis, propose de développer dans l’Est du Val-d’Oise un nouveau réseau de distribution et de transformation agro-alimentaire. Conçu en synergie avec les acteurs du territoire, ce projet, qui représente pour la Semmaris un investissement de 700 M€, va générer près de 5000 emplois directs et contribuera au développement et à la structuration d’une filière agricole de proximité. Cette implantation sera pensée en lien avec l’offre de formation existante et en développement, notamment dans le cadre de la future cité scolaire internationale, sur les métiers dont le futur MIN aura besoin.

  • Aménagement des 110 ha de la zone centrale du triangle de Gonesse.
    université
    Sa situation stratégique entre les deux aéroports et sa desserte par la ligne 17 font du triangle de Gonesse un site d’envergure métropolitaine, susceptible d’avoir un effet d’entraînement sur le reste du territoire, en accueillant des entreprises d’échelle nationale ou internationale et des équipements publics d’envergure tels que la cité scolaire internationale et un grand opérateur de l’État dont le principe de la délocalisation est acté. Cette opération d’aménagement contribuera à accélérer la transition écologique de l’économie du territoire de Roissy-Pays-de-France, en lien avec le projet Agoralim.

  • Ville
    Accélération de la rénovation urbaine de Sarcelles et Villiers-le-Bel.
    Les dysfonctionnements urbains auxquels sont confrontés les quartiers en politique de la ville de ces deux communes amènent l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) à renforcer son intervention de manière massive. L’ANRU apportera 163 M€ de concours financier pour les projets de Sarcelles et 119 M€ pour les projets de Villiers-le-BeSans attendre la signature des conventions financières prévue courant 2022, les opérations ont d’ores et déjà débuté avec notamment la livraison d'un équipement public et la requalification de logements sociaux.

France relance
  • Requalification des friches de Gonesse, Goussainville et Villiers-le-Bel.
    Dans une logique vertueuse de maîtrise de l’artificialisation des terres, les collectivités de l’Est du Val-d’Oise ont fait le choix de privilégier le recyclage urbain pour développer de nouveaux programmes immobiliers en réponse aux besoins de leurs administrés. Certaines opérations de recyclage urbain sont confrontées à des problèmes de pollution ou de démolitions particulièrement coûteuses. C’est notamment le cas du site de l’ancien hôpital de Gonesse, de l’hôpital Adélaïde Hautval à Villiers-le-Bel et du quartier de la gare de Goussainville. Pour aider les collectivités à mener à terme ces opérations, l’État a mobilisé 8,1 M€ au titre du fonds friches, dans le cadre du plan France relance. Grâce à cette intervention, la démolition de la friche hospitalière de Gonesse est aujourd’hui en cours, et les acquisitions foncières sont engagées sur les deux autres sites.