Actualités

En savoir plus sur l'indemnité inflation de 100 €

 
 
En savoir plus sur l'indemnité inflation de 100 €

Pour faire face à la hausse des prix de l'énergie et des carburants, une indemnité de 100 € sera versée aux 38 millions de Français qui gagnent moins de 2 000 € nets par mois, qu'ils soient automobilistes ou non.

Cette prime de 100 € est versée en une seule fois. Elle est individuelle et automatique, les bénéficiaires n'auront aucune démarche à faire.

Par ailleurs, le prix du gaz sera bloqué toute l'année 2022.

Qui est concerné ?

Les personnes concernées par la prime inflation sont :

  • les salariés ;
  • les fonctionnaires ;
  • les indépendants ;
  • les apprentis, les étudiants boursiers, les étudiants autonomes fiscalement ;
  • les demandeurs d'emploi ;
  • les retraités.

Conditions pour bénéficier de l'indemnité inflation ?

L'indemnité de 100 € est versée à chaque Français qui gagne moins de 2 000 € nets par mois, avant prélèvement de l'impôt à la source, qu'il ait une voiture ou non.

Cette aide est individualisée. Si les deux membres d'un foyer gagnent moins de 2 000 € nets par mois, ils bénéficieront tous deux de la prime. Elle sera exonérée d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales.

Les bénéficiaires n'ont aucune démarche à faire. L'indemnité leur sera versée directement :

  • par leur employeur pour les salariés ;
  • par l'Urssaf pour les indépendants ;
  • par leur caisse de retraite pour les retraités ;
  • par Pôle emploi pour les demandeurs d'emploi ;
  • par le Crous pour les étudiants.

Quand l'indemnité sera-t-elle versée ?

Cette indemnité inflation de 100 € sera versée en une seule fois. Le versement de l'aide aura lieu :

  • fin décembre pour les salariés ;
  • fin janvier 2022 pour les fonctionnaires ;
  • au mois de février 2022 pour les indépendants, les demandeurs d'emploi et les retraités.

Blocage du prix du gaz

Par ailleurs, le prix du gaz sera bloqué tout au long de l'année 2022, et non plus jusqu'au mois d'avril 2022. Le tarif réglementé du gaz sera gelé et ne dépassera pas le tarif d'octobre 2021.

En outre, la hausse du tarif réglementé de l'électricité est limitée à 4 % début 2022.