Les associations : acteurs de la cohésion sociale

 

Les associations de proximité jouent un rôle essentiel pour la cohésion des territoires et l’émancipation des habitants des quartiers. Plus de 8 000 de ces associations sont soutenues par l’État pour agir au quotidien pour la solidarité et la citoyenneté grâce à l’engagement de leurs salariés et de leurs bénévoles, dans tous les domaines (éducation, culture, sport, insertion sociale et professionnelle, égalité femmes-hommes, santé…).Elles sont accompagnées financièrement par l’État et les collectivités territoriales au travers des contrats de ville pour la période 2015-2022.

L'action des associations du Val-d’Oise pendant la crise sanitaire

Dans le cadre de la crise sanitaire et sociale liée à l’épidémie de Covid-19, la priorité de l’État a été donnée à la préservation du tissu associatif et à la capacité d’agir des associations, qui constituent un rouage essentiel de la cohésion sociale dans les quartiers. Nombreuses sont les associations de la politique de la ville qui ont imaginé et mis en place des solutions innovantes sur leur territoire pour remédier aux difficultés générées par le confinement, en matière d’éducation, de solidarité et de lien social, d’emploi ou encore de santé. A Argenteuil, les associations Jeuneactio et Nénuphar se sont mobilisées pour distribuer des denrées alimentaires aux pompiers, ainsi que des couvre-chaussures, des crèmes lavantes bactéricides et des produits sanitaires aux centres hospitaliers d’Argenteuil et d’Eaubonne. A Gonesse, l’association Pole S a participé à l’effort de solidarité et contribué à réduire la fracture numérique, accentuée par la fermeture des écoles, et les mesures de confinement. Pole S a ainsi prêté gratuitement 11 ordinateurs portables aux parents habitant les quartiers prioritaires de la ville qui en avaient le plus besoin. Ainsi, les enfants qui ont bénéficié de ces prêts ont pu poursuivre leur scolarité à distance.

Le soutien aux associations a considérablement été renforcé, depuis le 18 juillet 2018, avec la mobilisation nationale pour les habitants des quartiers. Parmi les associations qui interviennent dans les quartiers, certaines ont en effet mis en place des solutions qui ont fait leurs preuves et peuvent être développées dans d’autres territoires fragiles en lien avec les acteurs locaux.

Dans ce cadre, l’appel à manifestation d’intérêt TremplinAsso a pour objectif de leur permettre de développer ces solutions à plus grande échelle. En avril 2019, le ministre chargé de la ville a ainsi désigné 44 associations lauréates de l’appel à manifestation d’intérêt, avec lesquelles il a noué un partenariat sur trois ans. Elles vont bénéficier d’une dotation de 45 millions d’euros au total pour développer leurs projets, dans l’Hexagone et en outre-mer.

Parmi les 44 associations lauréates, 16 sont présentes dans le Val-d'Oise :

  • La Zone d’Expression Prioritaire (ZEPZone d'éducation prioritaire Zone d'environnement protégé)
  • Enactus
  • Fête le Mur
  • France Médiation
  • Mozaïk RH
  • RAID Aventure Organisation
  • Union Française des Oeuvres Laïques d’Education Physique
  • Association française des petits débrouillards
  • Association nationale des compagnons bâtisseurs
  • Centre Egalité des chances de l’ESSEC
  • Rêv’Elles
  • Unis-Cité
  • VOISIN MALIN
  • LE POLE S
  • Réseau Môm’artre
  • Adie

Les associations soutenues par l'Etat :

> 2020 Publication financements associations - format : ODS sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

Pour en savoir plus