Actualités

Vacances apprenantes : trois dispositifs à destination de la jeunesse valdoisienne

 
 
L'objectif des « Vacances Apprenantes » est de répondre au besoin d'expériences collectives, de partage et de remobilisation des savoirs après la période de confinement qu'a connu notre pays

Pour les jeunes, la période estivale est une période charnière. Chaque été, près de trois millions de jeunes, soit près d’un enfant sur trois en France, ne partent pas en vacances. Compte tenu de l’incertitude sanitaire et des difficultés économiques et sociales, ils risquent d’être bien plus nombreux cette année. Des dispositifs particuliers à destination de la jeunesse, accompagnés de financements conséquents, sont mis en place par le gouvernement pour pallier les carences développées ou amplifiées par la crise sanitaire que nous venons de traverser. Cette dernière a engendré un renforcement des inégalités et a grandement perturbé la scolarité et l’apprentissage des jeunes français. L’effort de continuité pédagogique engagé ces derniers mois doit se poursuivre, c’est pourquoi le dispositif « Vacances Apprenantes » est déployé sur l’ensemble du pays.

L’ambition des dispositifs « Vacances Apprenantes » est de donner la possibilité aux jeunes de pouvoir se divertir collectivement dans un cadre propice à leur épanouissement, de se reposer et de bénéficier d’un renforcement scolaire pour pallier les éventuels retards engendrés par la situation de confinement qui les a tenus, durant plusieurs mois, loin des salles de cours.

Le Val-d’Oise étant le département le plus jeune d’Ile-de-France avec 50 % de moins de vingt-cinq ans, ce dispositif y prend tout son sens. Une attention toute particulière sera apportée aux quartiers prioritaires relevant de la Politique de la ville qui accueillent près d’un valdoisien sur six.

 

Trois dispositifs à destination de sa jeunesse dans le cadre du plan « Vacances Apprenantes » sont mis en œuvre sur le département :

  • L'aide exceptionnelle aux Accueils de Loisirs Sans Hébergement.
  • Les « colos apprenantes » alliant activités ludiques et pédagogiques à destination des jeunes de 3 à 17 ans les plus exposés aux effets de la crise (enfants handicapés, relevant de l’ASE, des personnels mobilisés en première ligne ou résidant en quartiers prioritaires…).
  • Le plan « Quartier d’été » se concentre, quant à lui, uniquement sur les quartiers prioritaires dans la perspective de rendre possible un maximum d’activités et d’initiatives répondant aux 6 grands axes suivants : le déploiement des « Vacances Apprenantes », une meilleure occupation de l’espace public, consolider et/ou renforcer des relations de confiance entre la population et les forces de sécurités, la valorisation des actions de solidarité, le placement de l’emploi et de la formation au cœur de la solidarité dans les quartiers et enfin la mise en valeur de la culture et du sport.

 

Un appel à projets, pour l’ensemble de ces dispositifs, a été lancé par la préfecture : cliquez ici.

Date limite pour le dépôt des dossiers : 15 juillet 2020